Techniques de réhabilitation des berges de nos obstacles d’eau

 

Les berges des obstacles d’eau de nos golfs NGFGolf subissent au cours du temps des dégradations dues à plusieurs facteurs. L’abaissement fréquent du niveau de l’eau en est le premier. Le vent joue aussi son rôle avec le piétinement et les dégradations d’origine animale. On connait bien les dégâts occasionnés par les ragondins mais on peut aussi noter que l’écrevisse américaine qui creuse des galeries est parfois un acteur du processus.

Il existe différentes techniques de consolidation des berges.On peut les classer en deux catégories : les techniques dites “lourdes” et les techniques dites “vertes”.

Les techniques lourdes emploient du génie civil. Elles sont en général employées pour consolider des ouvrages importants ou lorsque les contraintes  notamment hydraulique l’imposent. On classe dans cette catégorie les enrochements, les gabions, les palplanches et les tunages.

Les techniques dites”vertes” permettent de consolider les berges tout en assurant une continuité écologique du milieu. Le fascinage, le tressage et le bouturage sont des techniques de cette catégorie.

On peut aussi associer la solidité des techniques lourdes et l’intégration écologique grâce aux techniques vertes : enrochement végétalisé, tunage avec banquette à hélophytes.

préparation d'une banquette à hélophytes

N’hésitez pas à vous rapprocher de nos équipes d’entretien sur l’ensemble des parcours dailygolf, gardengolf ou exclusivgolf pour avoir de plus amples informations.

Cet article a été rédigé en collaboration avec éric Lecorre de l’exclusivgolf de Courson-stade français.

vue aérienne du green du trou 7 noir de courson

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Toutes les actualités